ICoTEP
Indicateurs Communs pour un Tableau de bord de l'Education Prioritaire
Identification : utilisateur non identifié

ICOTEP fournit des indicateurs assortis de références


Retour

Les indicateurs sont accompagnés de références : elles permettent de se situer par rapport aux autres ECLAIR et RRS et par rapport à l'ensemble des autres écoles et établissements. Mais ces références ne constituent en aucun cas des objectifs à atteindre ou des normes à respecter.

Des références sont proposées pour :

  • l'ensemble des ECLAIR et des RRS ;
  • le reste du système éducatif (hors éducation prioritaire) ;
  • l'ensemble du système éducatif public ;
et ceci à chacun des niveaux départemental, académique et national (DOM compris).

Les formules de calcul et la définition précise de chaque indicateur sont fournis dans la fiche qui accompagne celui-ci, ainsi que les sources utilisées pour le calculer.

Les données proviennent de sources de deux types :

  • pour ce qui concerne les indicateurs relatifs aux élèves et à leurs parcours scolaires, il s'agit des données fournies par les établissements et les écoles eux-mêmes : elles proviennent de « SCOLARITE » pour le second degré et de l'enquête de rentrée pour le premier degré.
  • pour ce qui concerne les indicateurs relatifs aux moyens et aux personnels, elles proviennent des fichiers de gestion (qui n'ont pas été conçus à l'origine pour construire des indicateurs aussi fins que ceux proposés par ICoTEP).
Si la valeur d'un indicateur surprend, on devra d'abord retourner à sa définition et à sa formule.

Ensuite, pour faire un premier contrôle de vraisemblance, ICoTEP fournit avec chaque indicateur, un tableau des effectifs qui sont à la base du calcul (en règle générale, il s'agit des effectifs du dénominateur).

Si après ces deux opérations, la surprise persiste, il faut soit vérifier les données que chaque école ou établissement a lui-même renseignées dans les bases « SCOLARITE » ou dans l'enquête de rentrée ; soit, dans le cas des indicateurs relatifs aux moyens et aux personnels, demander des contrôles auprès du responsable du fichier concerné à l'inspection académique ou au rectorat.

Mais avant de se lancer dans des vérifications lourdes, il faut s'interroger : l'intuition que l'on avait était-elle bonne et l'indicateur ne conduit-il pas à être plus lucide ?